Cette note présente, sur la base de l’État 4001, l’évolution du nombre de mineurs mis en cause pour des crimes et délits de violences de 1996 à 2018. Les infractions étudiées sont, d’une part, celles de violences physiques hors vols (homicides, tentatives d’homicides et autres coups et blessures volontaires criminels ou correctionnels) et, d’autre part, les violences sexuelles contre mineurs et majeurs (viols, harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles).

Lire la note  [2]